BLACK FRIDAY Faites le plein avant Noël ! Voir les promos > | Voir conditions

Profitez de vos pois fidélité ! Voir mon nombre de Pois

Nouveau client ? 10€ offerts à la création de votre compte et valable sur votre 1ère commande. Voir conditions

Meubles
Décoration
Jardin & Extérieur
Gastronomie
Bien-être

John Ruskin et les cathédrales de la Terre

9782911755927
56,00 €
+ 56 Pois sur votre compte fidélité !

En stock

Quantité

Informations complémentaires
Réf. 9782911755927
Poids 1.52
Nombre de pages 375
Poids 1520 g
Région Aucune
Nombre de pages 375
Année de parution 2005
Thème Montagne
Edition Paulsen
Auteur André Hélard
Collection Guérin
FSC Non
Livré assemblé Non
Meuble d'exterieur Non
Description

L’un des penseurs les plus importants de son siècle. "Ruskin fut un initiateur à la beauté", écrivit Marcel Proust. Poète, artiste, dessinateur, critique d’art, scientifique, penseur des plus important de son siècle. Il ne cessa de décrire les montagnes et de les représenter.


Parution : Novembre 2005


Résumé


Marcel Proust apprit l’anglais pour le traduire. Quand John Ruskin mourut en 1900, il écrivit : "Ruskin est mort ; Nietzsche est fou ; Tolstoï et Ibsen semblent au terme de leur carrière ; l’Europe perd l’un après l’autre ses grands directeurs de conscience. Ruskin fut son professeur de goût, son "initiateur à la beauté". Poète, artiste, dessinateur, critique d’art, scientifique, visionnaire... John Ruskin (1819-1900) est l’un des penseurs les plus importants du XIXe siècle. Cet homme, cet immense esprit, tomba éperdument amoureux de Chamonix dès son premier voyage, à l’âge de 14 ans.

Il ne cessa d’y revenir, au cours de séjours parfois très longs. Nous ne le savions pas.

Il ne cessa de décrire la beauté des montagnes, de se demander de quelle matière elles étaient faites (de nuages et de géologie).

Nous n’avions rien lu.

Il ne cessa de les représenter (dessins, aquarelles, daguerréotypes), pour percer les mystères des émotions qu’elles font naître. Nous n’avions rien vu.

Un trésor était sous nos pieds, André Hélard l’a ramassé en plongeant dans les trente-neuf volumes de ses Œuvres Complètes. Au passage, il secoue la poussière de vieilles légendes, comme celles qui voudraient que Ruskin n’aimât pas les alpinistes, ou que les guides du XIXe fussent des paysans incultes.


Avis
Évaluation globale
/ 5


LES DERNIERS AVIS
    Consulter tous les avis

    Avis clients gérés par Trusted Shops certifié AFNOR